Histoire

A l’origine, en 1700 sur le parcours il y avait une habitation sucrière.

 L’habitation de 240 hectares consistait en cultures, savane, bois, habitation de maître, bâtiments d’exploitation, cases à nègres.Les nègres attachés à l’habitation.

En 1899 un riche industriel achète l’habitation dite « l’Espérance » consistant en bâtiment d’exploitation ; il y a 30 bœufs, 4 cabourets, et 2 petites charrues.

Les cannes sont alors transportées à SAINT- PIERRE par la mer à partir de l’embarcadère appelé Quai Morin, actuel trou 15.

 L’habitation dès cette période devient alors Rhumerie.

En 1915, l’habitation est constituée d’un bâtiment en maçonnerie couvert en tôle abritant un moulin à cannes, ses machines, un générateur, des cuves à fermentation, une distillerie, une balance à peser les cannes et une citerne…

L’habitation s’étend sur 30 hectares de cannes ; 8000 citronniers, 500 cacaoyers ; 50 cocotiers. 

De la Poterie à l’Anse à l’Ane les routes traversaient les champs de canne,la rivière rythmait la vie la population ; les enfants venaient s’approvisionner en eau  et jouer dans les champs ;ils se délectaient de cannes savoureuses.

 Avant l’actuel golf les 2 côtés de la route étaient plantés de canne ;la canne à sucre marquait la vie sociale économique et culturelle de l’île dont l’habitation fut la matrice.

 Le va et vient des latiles (gros camions)et la fumée de la distillerie rythmaient la vie de la commune.La population faisait sa lessive dans la rivière de la distillerie (Trou 4).

Le marigot qui remontait était rempli de poissons et ciriques (petits crabes) très appréciés de la population.,(trou 17)

A l’emplacement des terrains de tennis se trouvaient la rue case nègres avec ses cases à ouvriers.

Les ruines à côté du tennis abritaient un moulin à bêtes à 4 bœufs …

En 1969 le terrain est vendu au Conseil Général on entre alors dans une politique touristique avec en projet la construction d’hôtels et l’assainissement de la mangrove.
Le projet est bien accueilli avec entrain par la population car des emplois dans le tertiaire sont promis.
En 1975 un traité de concession est passé avec le Département pour la réalisation d’un Golf sur la réserve foncière.

Les travaux du golf sont terminés le 26 mai 1976 le terrain de golf est alors remis au Département officiellement.

Vestiges historiques

T
Fermer le menu